Christopher Maneu
Christopher Maneu
Azure Engineer & Developer Advocate chez Microsoft R&D.
Jul 8, 2019 7 min de lecture

Certifications Microsoft - Se préparer au jour J

thumbnail for this post

Ca y est, vous avez révisé comme il se doit, et vous êtes prêts à passer votre certification ? Avant de vous lancer, voyons quelques conseils pour être dans les meilleures conditions possibles.

Deux moyens de passer l’examen

En France, l’ensemble des certifications Microsoft peuvent être passées de deux manières différentes :

  • Via un centre d’examen officiel Pearson Vue : Vous pouvez passer votre examen dans un centre spécialisé - souvent également centre de formation. Il existe de nombreux centres d’examen en France (Bordeaux, Lyon, Tours, Orleans, Paris, Grenoble, Nantes, Lille, Toulouse, Montpellier, Aix-en-Provence, Nice, … ) voir la liste complète
  • En ligne, depuis (presque) n’importe où : Depuis un peu plus d’un an, vous pouvez également passer un examen en ligne. Ce mode très pratique vous permet de passer l’examen de chez vous ou du bureau. Il a tout de même quelques contraintes que nous verrons plus loin.

Afin de vous aider à faire votre choix, voici un comparatif des deux modes de passage.

Examen en centre Examen en ligne
Inscription En ligne sur le site Microsoft Learning. En ligne sur le site Microsoft Learning.
Créneaux d’inscription Selon disponibilité du centre (peut être limité à une demi journée par semaine) De nombreux créneaux
Conditions Souvent un petit espace, avec des ordinateurs “agés” Vos conditions, votre ordinateur.
Document d’identité Deux documents différents Un seul document
Aides Un crayon et deux feuilles de papier Rien !

Dans un centre ou à distance, quelques conseils de préparation

Le passage de l’examen peut être stressant et un peu éprouvant. Pensez donc à appliquer les conseils usuels pour tout examen :

  • Ne vous prenez pas la tête la veille avec des révisions de dernière minute, libérez-vous l’esprit,
  • Essayez d’avoir une bonne nuit de repos,
  • Pensez à vous hydrater…. Mais pas trop ! Quel que soit le mode de passage, vous ne serez pas autorisés à aller aux toilettes pendant l’intégralité de la durée de l’examen.
  • “Arrivez” à l’avance. Que vous fassiez l’examen en centre ou chez vous, il débutera par le check-in pendant lequel votre identité sera vérifiée. Cela peut prendre du temps. Je vous conseille d’être prêt 15min en avance. Vous pourrez probablement commencer l’examen avant l’heure prévue (mais vous n’aurez pas de temps supplémentaire :).

Le déroulé de l’examen lui-même ne change pas en fonction du mode de passage. Une fois l’examen commencé, c’est entre vous et la machine !

Un examen Microsoft, stressant ? Cela dépend bien évidemment du contexte dans lequel vous passez, mais oui. Vous devez répondre généralement à 45 à 70 questions en 2 ou 3 heures. C’est suffisant pour de nombreuses personnes. A cela s’ajoute la motivation pour la passer : si la certification vous permet de décrocher un (premier) emploi, une promotion ou une augmentation, cela peut être un facteur supplémentaire de stress. N’oubliez pas que ces examens sont là pour valider une connaissance ou une expérience. Si vous avec une expérience significative sur le produit ou si vous avez suivi un plan de formation sérieux, il n’y a pas de raisons de ne pas sortir victorieux :).

Quelques précautions pour passer son examen en ligne

Le passage de l’examen en ligne est une superbe opportunité pour de nombreux professionnels pour qui la contrainte de se déplacer (et souvent de se bloquer une demi-journée) est difficle à surmonter. Vous pouvez ainsi passer votre certification du bureau, de chez vous, ou de plein d’autres endroits…mais pas de la plage !

Lorsque vous lancerez la session d’examen, vous serez mis en relation avec un proctor (un surveillant). Il a deux principales missions : vérifier votre identité et vérifier l’environnement de test. Pour cela, votre ordinateur devra être équipé d’une webcam, d’un micro et d’un casque ou d’un haut parleur. Voici quelques règles à suivre afin de ne pas vous faire refuser l’accès à l’examen :

  • Vous devez être dans une pièce, et seul. Il vous faudra quitter l’open space !
  • Votre bureau doit être dégagé au maximum : pas de feuille de papier, de stylo, de bouteille d’eau, de photo de votre chien.
  • Si vous avez un ou plusieurs moniteurs externes, celui-ci doit être débranché (cela sera vérifié).
  • Rien d’autre (téléphone, livres, etc…) ne doit être accessible à la main une fois assis à votre place,

Afin de vérifier cela, l’agent vous demandera d’effectuer un “scan” à 360° de votre espace de travail, ainsi que du sol et du plafond. Mieux vaut avoir rangé son bureau avant !

Autre précision importante : la caméra et le micro seront actifs pendant toute la durée de l’examen. Toute variation de son ou de lumière déclenchera un avertissement auprès du surveillant. Il vaut donc mieux être dans une petite salle, avec un mot sur la porte afin de ne pas être dérangé (“Examen en cours”). Si vous avez une pièce en verre, essayez de vous mettre dos à un mur ou à un côté sombre : le simple fait que quelqu’un passe à l’extérieur de la salle pourrait déclencher l’avertissement.

Pour vérifier votre identité, l’agent vous demandera de lui montrer une pièce d’identité officielle (permis de conduire, carte d’identité, passeport) via votre webcam. Cependant, il n’est pas rare que l’agent ne puisse pas lire correctement votre document d’identité de cette manière. Vous serez alors invités à aller sur un site web avec votre smartphone afin d’envoyer une photo. Une fois fait, votre pièce d’identité ainsi que votre téléphone devront être posés sur le sol, hors de portée.

Une fois toutes les vérifications effectuées, l’examen sera affiché et ca sera à vous de jouer !

Pendant l’examen

L’examen est découpé en plusieurs phases :

  1. Un questionnaire de positionnement : Ce questionnaire vous permet de vous autoévaluer sur les différentes sections (ou objective domains) de l’examen. Il est surtout très utile pour Microsoft afin de savoir si le niveau de l’examen est correctement positionné (pas trop compliqué, ni pas trop simple). Répondez honnêtement à cette partie, le temps n’est pas décompté de l’examen et vos réponses ici n’ont aucune influence sur le résultat final.
  2. L’examen : C’est pour cela que vous êtes ici ! J’en parle plus en détail tout de suite.
  3. La revue de l’examen : Vous avez l’opportunité de faire un commentaire sur les questions. Vous avez vu une erreur technique ou de traduction ? Une question est vraiment mal posée ? Une ligne de commande n’est plus à jour ? C’est le moment de le dire. Cela est très utile quand nous devons mettre à jour un examen (et oui, nous lisons les commentaires !).

En ce qui concerne l’examen lui-même, voici comment je procède pour être le plus efficace :

  • Bien vérifier si vous êtes dans une section ou pas : Pour certains examens, vous pouvez naviguer (et donc revenir) sur n’importe quelle section quand vous le souhaitez. Vous avez ainsi la possibilité de “marquer” une question pour y revenir plus tard. Mais ce n’est pas le cas de tous les examens ! Pour d’autres, il y a des groupes de questions que vous êtes obligés de faire dans l’ordre, et si vous cliquez sur Suivant, vous ne pourrez pas y revenir,
  • Lire les réponses avant les questions : cela me permet, quand je lis la question, d’avoir déjà en tête soit la bonne réponse, soit les propositions qui sont invraisemblables,
  • Ne pas passer trop de temps sur une question: contrairement à une croyance répandue, toutes les questions ne sont pas égales. Il ne faut pas répondre correctement à 70% des questions, mais obtenir 70% des points pour obtenir la certification. Ainsi, si une question est très compliquée, il vaut peut être mieux répondre à 2 questions faciles à la place.
  • Bien regarder l’écran de résumé: il vous affiche notamment la liste des questions auxquelles vous n’avez pas répondu. Si vous n’êtes pas dans le cas d’un groupe de questions “à aller simple”, vous pouvez alors revenir sur vos questions pour tenter une réponse (une mauvaise réponse n’enlève pas de points ;).

J’espère que ces conseils vous auront été utiles pour mieux vous préparer au passage de votre certification. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires ci-dessous 👇